2013- Summer Jump/ Window

SUMMER JUMP
21 juin au 4 septembre 2013
sometimeStudio, rue Saint Claude, Paris

SummerJump-Natalia Jaime-Cortez

SummerJump-Natalia Jaime-Cortez1

Grand plié 1- Azur
3×3m, encre sur papier plié, 2013
Pli jaune, 
70×70 Encre et pigments sur papier plié, 2013

Summer jump-Natalia Jaime-Cortez3

Elevision,
Encre de chine sur papier, 35×35 2012

élévision Natalia Jaime-CortezL’installation de Natalia Jaime-Cortez dans la vitrine de sometimeStudio s’articule autour du Grand plié 1- Azur réalisé au printemps 2013. Cette grande pièce de papier plié (3m×3m) a été initialement utilisée pour la performance Window présentée à l’H du Siège en avril dernier. Cette performance comprenait deux éléments ; un carré de charbon noir de 3m × 3m au sol et cette feuille de papier rigoureusement pliée déposée au sol sous forme d’un petit tas à l’époque encore blanc. Grand plié 1- Azur, contient la mémoire de cette performance, des traces de charbon subsistent à certains endroits. La feuille a entre temps regagné l’atelier de l’artiste pour se déployer nouvellement sous cette forme.

Grand plié 1- Azur est le début d’une série de dessins où Natalia Jaime-Cortez développe une pratique du trempage. Elle joue de la qualité absorbante des feuilles pour laisser monter l’encre et créer des modulations de teintes qui varient selon différents paramètres ; le temps de l’absorption, le temps de séchage, le geste de trempage, les plis, les couches. Le papier se charge en se dessaisissant d’un acte réel de tracer.

Dans une communauté de moyens – dessin, danse, performance, sculpture, vidéos- le travail de Natalia Jaime-Cortez questionne le repère, le lieu,  et s’établi de façon   in situ. C’est également la perte de repères, la sensation du vide qu’elle tente de transmettre. A la manière des personnages de Beckett, le corps, son corps, tourne en rond, il ressasse, cherche une façon d’appréhender son paysage, son histoire, son temps. Le sens est en perpétuel mouvement entre apparition et disparition.

 Deux dessins à l’encre de Chine composent l’installation,  Erre et Elévison. Dans le blanc du papier, des mots épars surgissent et scandent ces dessins, les lignes passent. Ce langage joue, il cherche lui aussi son orientation  et ses repères. L’image est ailleurs, elle déborde.

Le SUMMER JUMP de Natalia Jaime-Cortez est l’imminence de la couleur apparue après plusieurs années à sonder le noir de l’encre.

WINDOW
Performance, 2013
Carré noir de charbon 3×3m
Feuille de papier blanc plié  3×3m
Vent
17 minutes

VIDEO ICI

Window Natalia Jaime-Cortez5Window-Natalia Jaime-Cortez1

Window-Natalia Jaime-Cortez2 Window-Natalia Jaime-CortezImages Rosalie Le Forestier/ Sylvie Houriez

© Natalia Jaime-Cortez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s